Entretenir ses cheveux naturellement

Aloha Princesse MononoYukulélé!

Quand on se prend un shot de chimio tous les 15 jours, on a envie de nature, de douceur et de verdure le reste du temps… Aujourd’hui je te propose de faire un point sur les moyens d’entretenir sa chevelure de sirène ou sa toison de marmotton à l’aide de Môman Nature.

Le lavage:

Il existe plusieurs poudres de plantes lavantes, elles sont bien évidemment sans tensioactifs artificiels, ni sulfates, ni silicones (ça tombe sous l’sens me diras-tu… mais j’aime bien enfoncer les portes ouvertes), biodégradables et bon marché. J’adore les utiliser l’été, quand je peux me rincer les cheveux joyeusement dans l’jardin.

Le Sidr est mon numero uno, il se prépare comme du henné (tu fais une pâte façon bouse de vache -pas trop liquide donc- en incorporant de l’eau tiède à cette poudre verte) et donne une consistance un peu glaireuse plutôt sympa en massage dans les cheveux (vu que ça ne mousse pas au moins ça glisse bien). C’est la poudre qui nettoie le mieux selon moi et de loin la plus agréable à appliquer.

P1030084

Préparation du « shampoing » Sidr

P1030085

Sidr prêt à l’emploi

La poudre de Shikakaï, aka « fruit pour les cheveux », est aussi très efficace pour nettoyer en douceur, tu le prépares exactement de la même façon. Il est riche en saponines végétales (= tensioactifs naturels = molécules qui font mousser et nettoient), rend les cheveux soyeux et prévient les pellicules. Attention cependant cette poudre est très irritante pour les yeux (et volatile!), ne mets pas ton nez dans l’bol lors de la prépa, abstiens-toi d’en shampouiner les pitchous et évite la mésaventure de mon amie Loutre en te rinçant les cheveux bien en arrière.

La poudre de Neem (pas celui qu’on mange il est trop gras) se mélange aussi à de l’eau tiède jusqu’à obtention d’une jolie bouse fraiche. Il est réputé pour purifier le cuir chevelu. Je trouve personnellement qu’il lave moins bien et se répartit mal dans la chevelure. A tester tout même pourquoi pas, car en plus de te faire du bien et de ne pas salir Dame Nature, ces poudres sont peu onéreuses et très  économiques!

Tu peux mélanger ces poudres entre elles pour optimiser leurs bénéfices mais pour débuter je te conseille de les expérimenter individuellement pour voir ce qu’elles donnent en solo sur ta toison.

Il existe d’autres plantes lavantes mais je n’ai pas encore essayer… je te tiens au jus! Tu les trouveras toutes très facilement en vente sur le net pour quelques €uros.

Et un grand merci d’amour à ma coupine Loutre pour m’avoir fait découvrir ces poudres de plantes!

Le Rhassoul -ou Ghassoul- est une argile que tu peux également tester si tu as les cheveux normaux à gras, il possède un pouvoir asséchant et purifiant très intéressant (efficace sur tous les problèmes de peau en général). Il te faudra bien le rincer car il peut laisser des petites particules « sableuses ».

La tendance US no poo (aka no shampoo): Se laver les cheveux avec des après-shampoings doux sans silicones et sans sulfates. Une première étape pour commencer à s’interroger sur ce qu’on se met sur la tête. Mon petit bémol: Les cheveux qui tombent pendant le lavage restent collés aux doigts, particulièrement désagréable quand on en perd pas mal (merci chimio).

Si tu as envie d’expérimenter d’autres méthodes ou si tu veux en savoir plus sur les produits capillaires (bons et mauvais), je ne peux que trop te recommander le site génial des Cheveux de Mini!

P1030088

Pour ma part en ce moment j’alterne entre ce shampoing local tout doux tout bio de la miellerie du Salagou (34), un p’tit coup de Sidr (hip!) et un Simple savon-shampoing du Collectif d’Initiatives Rurales et Solidaires. Un shampoing par semaine basta!

Les Soins:

J’ai essayé la cure de sébum pendant plusieurs semaines l’été dernier (avant l’aventure cancer et les chimios). Kesako la cure de sébum te demandes-tu?? Et bien c’est bête comme chou il suffit d’arrêter de se laver les cheveux, nada, R.I.E.N, que dalle… Tu te contentes de quelques rinçages à l’eau (pour moi c’était bain de mer et de piscine) et tu brosses consciencieusement tes cheveux tous les matins afin de faire glisser le sébum sur les longueurs. L’idée étant de l’utiliser comme un soin, au lieu de nous évertuer à le faire disparaitre à grand coup de shampoing-napalm tous les deux jours. Les gains de cette cure un peu cracra? Nourrir la chevelure avec le soin le plus juste et le plus naturel pour elle (sa propre couenne) et ralentir la frénésie des shampoings (tu constateras qu’après cette cure tes cheveux regraissent moins rapidement et si tu attends réellement qu’ils en aient besoin pour les laver -et sortir des automatismes 1 shampoing tous les 2/3 jours- tu verras qu’un lavage par semaine peut suffire).

Ah oui la mauvaise nouvelle… Quand j’ai dit « cure de plusieurs semaines » c’est plusieurs semaines… Minimum 3-4 c’est un bon début… Si tu peux faire plus c’est encore mieux. En fait plus tes cheveux sont longs et plus il te faudrait le faire longtemps afin que les pointes puissent bénéficier des effets de la cure.

Crinière d'elfe de mon amie Renarde

crinière d’elfe de mon amie Renarde

Si tu as les cheveux de nature plutôt grasse, comme moi, essaye cette cure pendant les vacances (sauf si tu peux te permettre d’aller bosser avec la choucroute d’Amy Winehouse) et cache la misère avec de judicieux chignons parés de grosses barrettes-fleurs ou de foulards chatoyants. Mais si tu as par nature les cheveux secs tu découvriras peut-être avec joie, comme mon amie Renarde, que tu n’as absolument plus besoin de te laver les cheveux. Elle n’effectue que des rinçages à l’eau depuis un an maintenant et a une crinière de fée juste magnifique !! Va te rhabiller Arwen. Ses cheveux sentent naturellement bon, ils ont un volume sublime, c’est indétectable!

Un petit masque facile et pas cher: Ne jette plus tes œufs périmés (périmés -pas pourris), mais mélange-les à une grosse cuillerée d’huile d’olive et une autre de miel. Fais poser ce masque 30 minutes (sous un vieux foulard ou du cellophane) avant shampoing. Un masque-recette-à-mémé très nourrissant qu’il te faudra rincer généreusement.

 La coloration végétale:

Pour faire simple retiens qu’une colo végétale se réalise toujours sur une base de henné (lawsonia inermis) et requiert immanquablement un temps de pose de plusieurs heures (sauf si tu es blonde et que tu souhaites juste un petit reflet « flash »). Tu pourras lire sur les préparations toutes faites des magasins bio que les plus brunes d’entre nous devront s’acquitter d’un minimum de 4 heures de pose pour un résultat visible et durable. Pour ma part j’utilise du henné naturel point barre.

Le gros avantage du henné? 0 produit chimique. Friendly pour toi et Dame Nature. Il colore sans ouvrir les écailles du cheveux, en gainant celui-ci de pigments colorés. En plus de se parer de teintes flamboyantes les cheveux en ressortent donc plus brillants, lisses et épais.

Les inconvénients? Le temps de pose très long, la palette de teintes réduite et aléatoire, et son emploi difficile sur certains types de cheveux (blonds/blancs qui ressortent orange voir vert! Les frisés dont les boucles s’aplatissent…), le henné est l’ami des brunes aux cheveux souples… pour les autres il va falloir bien calculer son coup. En outre le henné est salissant, le but étant de répandre sur ta chevelure une pâte façon bouse de vache que tu devras copieusement rincer (et ta tuyauterie ne va pas te dire merci).

Les solutions? Pour ma part je le fais poser la nuit (une 12zaine d’heures), la chevelure bien maintenue dans plusieurs couches de cellophane (imperméable + maintient la chaleur nécessaire à l’oxydation des pigments de la plante qui deviennent alors rouge/orange), une vielle serviette enroulée sur le tout, une autre sur l’oreiller et hop hop hop c’est parti pour la nuit (je n’ai jamais eu de fuite). Ce long temps de pose donne une couleur vibrante et… éternelle! Les cheveux restent colorés des mois et des mois après, la seule solution pour s’en débarrasser c’est de couper. Concernant le rinçage en été je fais ça dehors au tuyau d’arrosage (puisque le henné est naturel aucun soucis pour le jardin!) et l’hiver j’applique la technique du seau: Tu mets un seau sous la douche, tu rinces le plus gros et tu vides le seau dehors pour épargner ta tuyauterie (j’habite une vieille maison et je suis obligée de procéder ainsi mais tu n’as peut-être pas ce problème).

Je fais des chimios tous les 15 jours depuis mars et j’ai la chance d’avoir gardé d’assez beaux cheveux mais autant te dire que je n’ai pas fais de henné depuis un bail pourtant regarde les reflets persistent (et pas d’effet racine!):

P1030167 P1030165 P1030163 P1030161

Concernant l’éternel débat sur les cheveux blancs sache que le henné naturel (le seul que j’ai essayé et dont je peux parler) leur donnera une jolie teinte orange brillant, perso je trouve ça très beau dans la masse de cheveux acajou, mais j’avoue avoir encore peu de cheveux blancs. Certaines brunettes pratiquent la coloration en 2 temps: Un henné naturel suivi d’un mix henné/indigo, qui vont colorer les cheveux blancs en brun/acajou (plus ou moins foncé selon le mélange)… magique!

Si tu veux obtenir d’autres teintes (blond, brun, noisette en praliné de chocolat…) c’est possible rien qu’avec des plantes!  Mais je n’ai pas testé, va plutôt voir sur Henné Indigo et Compagnie, un site plein de recettes et d’idées pointues sur les colorations végé tenue par une passionnée…. tu vas adorer!

Voilà ma p’tite caille, j’espère que ça t’as plu! N’oublie pas de partager et donne-moi vite tes recettes perso que j’essaye!

Bisounours en crème au beurre!

Publicités

5 réflexions sur “Entretenir ses cheveux naturellement

  1. Uguess dit :

    Super cet article , moi aussi je suis très fan du sidr, mélange sidr et shikakai souvent…
    Autrement je partage 2 petites astuces que j’ai apprises concernant les lotions de rinçage:
    pour les cheveux blancs : infusion forte de thé noir ou thym= estompe cheveux blancs (ça marche!)
    Soin lissant , lustrant : 25 cl d’eau de rinçage du riz (pas l’eau de cuisson, qui elle s’emploie en masque!)
    Des bisous pour ma pumpkin et son super blog!!!

    J'aime

    • manuepsychic dit :

      Merci ma loutre!! ❤ ❤ ❤
      L'eau de rinçage du riz c'est l'eau froide dans laquelle on "lave" les grains avant de les mettre en cuisson c'est bien ça? J'essayerai!!
      J'ai acheté tout une ribambelle de poudres lavantes qu'il me tarde d'essayer!…. A suivre…
      Plein de gros gros biiisous!!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s